lundi 25 juillet 2016

Allemagne : un réfugié syrien se fait exploser, plusieurs blessés

Un réfugié syrien de 27 ans souffrant de troubles psychiatriques a actionné une bombe dimanche soir devant un restaurant, à Ansbach (Bavière, Allemagne). Il semble que l'homme visait un festival de musique qui se déroulait à proximité.
Le demandeur d’asile est mort dans l’explosion de sa bombe, qui a aussi blessé 12 personnes, dont trois grièvement. Les secours ont tenté en vain de le ranimer.

"Un nouvel attentat"

"Il s’agit malheureusement d’un nouvel attentat terrible, qui à coup sûr accroît l’inquiétude des gens", a déclaré à la presse le ministre de l’Intérieur du Land de Bavière, Joachim Herrmann.

Il avait déjà tenté de se suicider

L’auteur de l’attentat, dont la demande d’asile avait été rejetée il y a un an, avait l’intention "d’empêcher" la tenue du festival de musique pop en plein air auquel participaient plus de 2500 personnes dans la ville. Il a essayé d’entrer sur les lieux mais a dû faire demi-tour dans la soirée faute de ticket d’entrée.
Le Syrien, qui résidait à Ansbach, avait tenté par deux fois dans le passé de mettre fin à ses jours et séjourné dans une clinique psychiatrique.
http://www.estrepublicain.fr/actualite/2016/07/25/allemagne-un-homme-se-fait-exploser-plusieurs-blesses

dimanche 24 juillet 2016

OISE Deux accidents mortels sur les routes

Ce dimanche deux personnes ont trouvé la mort sur les routes de l’Oise.
Le conducteur d’une Toyota Yaris a perdu, pour une raison inconnue, le contrôle de son véhicule sur la RD1330 avant d’entrer dans l’agglomération de Senlis. Il a alors percuté la voiture qui le précédait, une BMW, qui transportait quatre passagers. Ces derniers, légèrement blessés, ont été évacués vers le centre hospitalier de Creil. Le conducteur du véhicule à l’origine de l’accident, âgé de 20 ans et originaire de Gouvieux (60), est décédé sur le coup.
Par ailleurs, une moto qui tentait de doubler la file de voitures sur la RD 932A, à proximité de Verberie, a percuté une voiture qui roulait en sens contraire, vers 15h20. Le motard, âgé de 26 ans et originaire de Nanteuil-le-Haudoin, est décédé sur le coup. Le conducteur de la voiture est indemne.
http://www.courrier-picard.fr/region/oise-deux-accidents-mortels-sur-les-routes-ia201b0n820824

Collision frontale : une jeune femme dans un état grave

Une jeune femme de 25 ans domiciliée à Valence-d'Agen a été grièvement blessée à la suite d'une collision frontale à Saint-Romain-Le-Noble qui s'est produite vendredi (lire notre édition d'hier). Polytraumatisée, avec de multiples fractures aux bras et aux jambes, elle est hospitalisée à Agen.
Son véhicule a été percuté par un autre arrivant en sens inverse sur la 813 vers 18 heures
À leur arrivée les secours ont découvert la victime inanimée dans sa voiture. De longues minutes ont été nécessaires pour la désincarcérer.
Dans l'autre véhicule, personne. Pas de blessé, aucune trace du conducteur. Les gendarmes de la compagnie d'Agen ont procédé aux vérifications d'immatriculation et ont découvert que la voiture avait été louée dans les jours précédents. Ils sont allés plus loin dans leurs recherches, pour mettre un nom sur le signataire du contrat de location. Il s'avère que ce n'était pas celui qui était au volant et pour cause : il n'est plus en possession de son permis de conduire.
Les gendarmes se sont rendus au domicile familial de l'intéressé à Foulayronnes, suspecté d'avoir pris la fuite pour des raisons qu'il devra expliquer. Il n'était pas là, et il est toujours activement recherché par les gendarmes hier. Ils savent qui il est.
 

samedi 23 juillet 2016

Aisne : un corps découvert sur la voie publique à La Ferté-Milon

Ce vendredi, le corps d’un homme de 70 ans a été découvert sur la voie publique, devant la maison médicale de La Ferté-Milon, vers 8 heures. C’est une personne qui passait qui l’a découvert et qui a appelé les secours et les gendarmes.
Un technicien en investigations criminelles, le médecin légiste et le commandant de compagnie se sont rendu sur place. Une enquête a été ouverte pour déterminer la cause du décès mais la thèse du suicide est la piste privilégiée. Cette personne, semble-t-il isolée, se serait donné la mort en se mettant un revolver de petit calibre dans la bouche. Il n’est pas prévu de pratiquer une autopsie.
http://www.lunion.fr/772150/article/2016-07-22/aisne-un-corps-decouvert-sur-la-voie-publique-a-la-ferte-milon

Aude: 3 morts et 6 blessés dans un accident sur l'A9

Trois personnes sont décédées et six ont été blessées vendredi soir dans un accident sur l'autoroute A9 entre Béziers (Hérault) et Narbonne (Aude), selon des pompiers et des gendarmes.
Vers 22 heures 30, un minibus transportant 9 personnes et tractant une remorque a été percuté par l'arrière par un autre véhicule sur l'A9, en direction de l'Espagne, au niveau de la commune de Fleury-d'Aude (Aude), selon les pompiers et les gendarmes de l'Aude. Le minibus a alors traversé le terre-plein central et percuté trois autres véhicules circulant dans l'autre sens. Trois personnes sont décédées, deux ont été gravement blessées et quatre autres légèrement, ont indiqué les pompiers, sans préciser à bord de quels véhicules se trouvaient les victimes.
Quarante pompiers sont intervenus, ainsi que les SAMU des deux départements et un hélicoptère de la sécurité civile, entraînant des ralentissements jusqu'à 2 heures 40 du matin, selon les gendarmes. Des "travaux d'urgence" ont ensuite été menés au cours de la nuit, selon un communiqué de l'opérateur Vinci, avant une réouverture complète des voies à 7 heures 30 aujurd'hui, journée classée rouge dans le sens des départs et orange dans celui des retours par Bison Futé pour ce premier week-end de chassé croisé de l'été.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

vendredi 22 juillet 2016

Aveyron : un père de famille se noie en plongeant pour rattraper sa pagaie

vacances qui tournent au drame pour cette famille de région parisienne.
Le couple et leur enfant en vacances dans le Cantal décident de descendre ce jeudi la rivière Lot en canoé.
Après avoir réservé deux embarcations à Entraygues, dans l’Aveyron, ils partent en direction de l’ouest vers Vieillevie. Alors que la mère navigue seule dans un canoé, le père de 43 ans et le fils pagaient en tandem dans le second.
Au niveau de la commune de Sénergues, il faut manœuvrer pour prendre le virage. Selon les informations de Centre-presse Aveyron, c’est à ce moment-là que le père échappe la pagaie dans l’eau. Il plonge alors pour la récupérer mais il est rapidement pris d’un malaise, sans doute lié au choc thermique.

Assistant à la scène, un Néerlandais vient à son secours et lui prodigue les premiers soins, mais les sapeurs-pompiers, arrivés sur place rapidement ne réussiront pas à le ranimer. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de l’Aveyron.

En cette période de fortes chaleurs, prenez garde aux malaises d'hydrocution et aux chocs thermiques. Retrouvez les
règles à respecter pour se baigner sans danger.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/aveyron

Secteur de Pont-à-Mousson : acte désespéré à Clémery

Le corps sans vie d’une femme, âgée d’une soixantaine d’années, demeurant à Eply, a été retrouvé jeudi, par la gendarmerie, en début d’après-midi, dans l’étang de Clémery : un village situé à une dizaine de kilomètres de Pont-à-Mousson.
Les investigations avaient débuté vers 8 h, avec le survol d’un hélicoptère de la gendarmerie de Metz, puis l’intervention de plongeurs venus d’Alsace, avant l’arrivée d’un maître-chien et de son animal qui ont permis d’orienter les recherches.
D’après les enquêteurs, la défunte aurait envoyé, le matin même, aux membres de sa famille, un SMS de détresse, laissant présager le pire.
C’est ce message qui a déclenché l’intervention des gendarmes.
http://www.estrepublicain.fr/edition-de-pont-a-mousson/2016/07/21/secteur-de-pont-a-mousson-acte-desespere-a-clemery

jeudi 21 juillet 2016

Sarreguemines : tentative de suicide sur le lieu de travail

Un homme de 47 ans, salarié chez Continental à Sarreguemines, a tenté de mettre fin à ses jours, ce matin, sur son lieu de travail.
Les faits se sont produits aux alentours de 6 h. Cet employé a utilisé un couteau technique qui lui sert dans son activité professionnelle, pour tenter de se trancher la gorge.
Il a commis son geste désespéré dans les toilettes et a été découvert peu après par des collègues.
Les sapeurs-pompiers de Sarreguemines, immédiatement alertés, ont transporté la victime consciente vers un hôpital messin.
Les gendarmes de Sarreguemines ont prévenu ses proches, originaires du secteur de Grosbliederstroff. Les policiers de Sarreguemines ont été avisés et sont intervenus en appui des secours. Aucune enquête n’est ouverte pour l’heure.
http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-sarreguemines-bitche/2016/07/21/sarreguemines-tentative-de-suicide-sur-le-lieu-de-travail

Un ado se noie en tentant de traverser la Seine

Un adolescent de 14 ans est mort hier en tentant de traverser la Seine à la nage à Melun, en Seine-et-Marne, "lors d'un jeu", a-t-on appris aujourd'hui de source policière.
Peu avant 21h, le jeune homme originaire de Vichy (Allier), qui passait des vacances chez sa tante, a plongé dans le fleuve alors que "son cousin, resté sur la rive, le filmait", a détaillé cette source.
"Il était à quelques mètres de la rive opposée quand il a été aspiré", a-t-elle ajouté.
Les sapeurs-pompiers, qui ont mis une vingtaine de minutes à le retrouver, ont tenté de le réanimer, sans succès.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

mercredi 20 juillet 2016

La Bresse – Un agriculteur meurt accidentellement dans sa ferme

Bruno Arnould, 43 ans, président du syndicat de la race bovine vosgienne, est mort accidentellement dans sa ferme de la Bresse, mercredi 20 juillet 2016 en fin de matinée, après avoir été écrasé par le chargeur de son tracteur.
Le président du syndicat de la race bovine vosgienne, Bruno Arnould, est mort accidentellement dans sa ferme, chemin des Champis à La Bresse, mercredi 20 juillet 2016 en fin de matinée.
Selon
nos confrères de Remiremontinfo.fr, l'agriculteur âgé de 43, marié et père de trois enfants serait décédé accidentellement après avoir été écrasé par le chargeur de son tracteur.
Les pompiers et le SMUR, rapidement sur les lieux n'ont malheureusement rien pu faire pour secourir la victime, très connue dans le milieu agricole du département et du Grand Est.
Une enquête a été ouverte.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/lorraine/vosges/la-bresse-un-agriculteur-tue-par-son-tracteur-1052003.html

Côte d-or : deux morts dans un accident sur l'A6

Deux femmes ont péri dans accident de voiture sur l'autoroute A6, à hauteur de Courcelles-lès-Semur, en Côte d-or, mardi 19 juillet 2016 vers 20h30

Deux jeunes filles blessées

Quatre personnes se trouvaient dans la voiture accidentée. Une adulte de 42 ans et une adolescente de 17 ans sont mortes dans le choc. Une seconde adolescente de 16 ans et une petite fille de 6 ans ont été blessées et transportées vers l'hôpital d'Avallon, dans l'Yonne.

Le véhicule était seul et les causes de l'accident n'ont pas encore été déterminées.  Une enquête a été ouverte. 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne/

Deux soldats français tués par une milice islamiste

Une milice islamiste aurait réussi à abattre un hélicoptère près de Benghazi (dans l'est de la Libye). Deux soldats français, membres des forces spéciales, ont trouvé la mort
Le guet-apens a eu lieu dimanche, mais n'a été révélé que mardi soir, notamment par The New York Times.
Deux soldats des forces spéciales françaises ont été tués lorsque l’hélicoptère qui les transportait a été abattu par une milice islamiste, près de Benghazi.
Selon les militaires libyens, c’est un missile sol-air et des tirs d’armes lourdes qui ont touché l’appareil.
Le ministère de la Défense français n'a pas commenté l'information.
http://www.estrepublicain.fr/actualite/2016/07/19/deux-soldats-francais-tues-par-une-milice-islamiste

mardi 19 juillet 2016

Saint-Jean-de-Védas : il meurt dans sa piscine

S amedi 16 juillet, aux alentours de 19 h 30, un septuagénaire a été retrouvé inanimé dans sa piscine.
C'est l'épouse de la victime qui a prévenu les secours. Quelques minutes plus tôt, aux alentours de 19 h 30, samedi 16 juillet, dans le quartier du Terral à Saint-Jean-de-Védas, elle retrouvait son cher et tendre inanimé dans la piscine de la maison. Malgré les soins prodigués, l'homme âgé de 72 ans, n'a pas pu être ranimé.
http://www.midilibre.fr/2016/07/18/saint-jean-de-vedas-il-meurt-dans-sa-piscine,1367624.php

lundi 18 juillet 2016

Accident mortel sur l'A9: retour à la normale entre Narbonne et Béziers

Ce lundi, peu avant 6h, un accident s'est produit sur l'A9 entre Narbonne et Béziers, provoquant des bouchons à présent terminés.
Mise à jour: 11h

Un accident a eu lieu ce lundi matin sur l'A9 dans le sens sud-nord entre Béziers-ouest et Lespignan. Un carambolage entre plusieurs véhicules qui s'est produit vers 5 h 35 et qui a fait un blessé grave, médicalisé sur place mais qui est décédé par la suite indique Vinci Autoroutes.
A 9 h 00, le trafic était encore fortement perturbé avec 8 kilomètres de bouchon. Il fallait prévoir 1h10 de traversée, les services de la morgue censés récupérer le corps n'étant pas encore arrivés sur les lieux.
Mais à 11h, le trafic était de retour à la normale.
http://www.lindependant.fr/2016/07/18/accident-mortel-pres-de-narbonne-la-circulation-ralentie,2230954.php

Yannis, 4 ans, tué dans l'attentat de Nice : "Il s'amusait avec ses copains quand il a été fauché"

"Il est mort avec le sourire" . Yannis avait quatre ans et demi. Il a été tué sur la Promenade des Anglais, à Nice, par le chauffeur du camion qui a fait 84 victimes jeudi soir. Les parents du petit, Samira et Mickael, pleurent leur fils unique. Un témoignage poignant diffusé dans Sept à Huit ce dimanche.
"Il était en train de s'amuser avec d'autres enfants quand il a été fauché". La maman du petit Yannis est inconsolable. Elle pleure la mort de son fils unique, tué sur la Promenade des Anglais, le 14 juillet à Nice. Ce soir-là, la famille était venue admirer le feu d'artifice sur la plage avec des amis.
La soirée terminée, le groupe a remonté la Promenade des Anglais pour regagner leur voiture. Yannis joue un peu plus loin avec ses copains. Au moment de l'arrivée du camion, le père de Yannis, Mickael, a "juste eu le temps d'attraper [sa] femme de l'éjecter et de [se] coucher".
"Je savais qu'il était déjà mort"
Quand il a vu son fils par terre, il savait qu'il était trop tard. Il témoigne dans Sept à Huit : "Je l'ai pris dans mes bras, je l'ai serré dans mes bras. Je suis parti en courant, je ne me suis jamais senti aussi seul. Je savais qu'il était déjà mort".
Son fils dans les bras, Mickael court en direction de l'hôpital situé à 2 kilomètres. Il est aidé par trois jeunes en voiture. Pris en charge par les médecins, le petit garçon décédera à l'hôpital.
C'est la première fois que Yannis voyait un feu d'artifices. "C'est mon épouse qui a insisté pour y aller". Depuis le drame, Samira, la maman, est désespérée : "Il est mort avec le sourire", raconte-t-elle.