dimanche 14 octobre 2018

Une fillette de 4 ans décède dans un incendie

Une fillette de 4 ans est morte hier soir, peu avant minuit, dans l'incendie d'un appartement du quartier La Bouteyre à Chadrac au Puy-en-Velay (Haute-Loire), rapporte l'Eveil de la Haute-Loire . La petite fille est morte asphyxiée.
Son petit frère de huit mois a été sauvé par les pompiers. La mère de l'enfant s'est quant à elle défenestrée pour se sauver des flammes. Tous deux ont été transportés aux urgences de l'hôpital du Puy-en-Velay. Leurs jours ne sont pas en danger. 
Quatre voisins de l'immeuble ont été hospitalisés à cause de l'inhalation de la fumée et un sapeur-pompier s'est blessé lors d'une chute. 

Flash Actu http://www.lefigaro.fr/flash-actu/

mercredi 10 octobre 2018

Hautes-Pyrénées: deux morts sur un chantier ferroviaire

Deux personnes sont mortes cette nuit sur un chantier de maintenance des voies ferrées, dans les Hautes-Pyrénées, a rapporté  aujourd'hui France Bleu Occitanie. Une information qui a été confirmée par la SNCF ce matin.
Un engin de chantier aurait heurté un engin de maintenance de la SNCF aux alentours de 4h15. Deux autres ouvriers auraient été grièvement blessés et transportés en urgence à l'hôpital Purpan à Toulouse et à Tarbes, selon La Nouvelle République des Pyrénées . Les victimes, âgées de 25 à 40 ans, seraiLe trafic a été interrompu entre Montréjeau et Tarbes, a précisé France Bleu. La brigade de gendarmerie de Bagnères-de-Bigorre est en charge de l'enquête.ent employées par une entreprise sous-traitante de la SNCF.
  1. Flash Actu http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/10/10/97001-20181010FILWWW00084-hautes-pyrenees-deux-morts-sur-un-chantier-ferroviaire.php

mardi 9 octobre 2018

La fillette s’est éteinte : l’émouvant combat de la petite Augustine contre le cancer

hebergement d'image
La petite Augustine, dont le combat contre le cancer avait ému de nombreuses personnalités, s’est éteinte à 4 ans.
La petite Augustine s’est battue jusqu’au bout. Mais le mal dont elle était atteinte était plus fort qu’elle. La fillette de 4 ans a succombé à un cancer du cerveau incurable. Ses proches ont annoncé la tragique nouvelle sur la page Facebook ouverte pour la petite fille surnommée «Wonder Augustine». «Wonder Augustine est partie... Tranquillement au son de sa musique (Dumbo de Vianney), dès les premières notes, son souffle s'est arrêté... Nous étions avec elle...», peut-on lire. «Le soleil brillait, une coccinelle est venue nous rendre visite dans la chambre... On est allé faire ce qu'elle adorait faire, cueillir des marguerites... Notre fille chérie, on t'aime tellement fort... Pour toujours... J'ai été la première et la dernière personne à te serrer dans mes bras. Le chemin va être difficile sans toi...».
C’est en août dernier que les parents de la petite fille ont appris qu’elle était gravement malade. Atteinte d’une tumeur inopérable et incurable, Augustine a «eu les premiers symptômes le jour où nous fêtions ses 4 ans en famille», racontent ses proches sur Facebook. «Elle était très fatiguée, ne parlait pas, et penchait la tète vers l’avant. Nous avions mis ça sur le compte de la fatigue car c’est une dormeuse et qu’elle n’avait pas pu faire sa sieste. Puis en plus de la fatigue qui ne passait pas, s’est ajouté un léger strabisme le soir et quelques pertes d’équilibre, jusqu’à ne plus savoir marcher seule, en 4 jours de temps», expliquent-ils encore sur cette page ouverte notamment pour les épauler dans cette épreuve et pour soutenir la recherche. ……………..  
Sur les réseaux sociaux, de nombreux hommages ont été rendus lundi soir à Augustine. Le LOSC a publié la célèbre image de la petite fille accompagnée des mots : «Repose en paix, petite Augustine». «Repose en paix petit ange», a de son côté écrit Benjamin Pavard en story Instagram. «Bon voyage au pays des anges Augustine. Tu es et resteras une leçon d’amour et de courage pour nous tous. Mes pensées et prières pour toi et tes proches», a partagé Omar Sy, très impliqué auprès des enfants malades……………………………………….  

dimanche 7 octobre 2018

Une femme foudroyée en voulant fermer ses volets

Une femme âgée d'une quarantaine d'années a été foudroyée en ouvrant sa fenêtre, dans la nuit de samedi à dimanche, sur la commune de Saint-Just (Hérault), selon nos confrères de France Bleu.
Voulant fermer ses volets, elle a reçu la foudre et a dû être hospitalisée en urgence absolue.
Il était environ une heure du matin, et le secteur subissait de violents orages. Les pompiers de Lunel, appelés sur les lieux, ont constaté "l'électrisation" de la victime. Ils l'ont prise en charge et l'ont évacuée vers le département anesthésie et réanimation du CHU Lapeyronie, à Montpellier.
Après la foudre, les pompiers ont également dû faire face à un début d'incendie de son pavillon, rapidement maîtrisé.
A la Une https://www.dna.fr/

mercredi 26 septembre 2018

Un homme meurt au volant de son camion

Triste accident du travail à Nice ce mercredi matin.


Un homme âgé de soixante ans à trouvé la mort ce mercredi matin, peu avant 8 heures, dans un accident du travail puisqu'il était au volant d'un camion.
Le chauffeur a semble-t-il été victime d'un malaise à la hauteur du 74, avenue de Féric à Nice.
Les sapeurs-pompiers n'ont pas pu le ranimer.
  • Faits-http://www.nicematin.com/sujet/faits-divers

vendredi 21 septembre 2018

Rhône: un automobiliste tue un cycliste en fuyant un contrôle de police

Un automobiliste a fauché deux personnes ce matin alors qu’il tentait d’échapper à un contrôle de police à Villeurbanne, dans le département du Rhône, a rapporté Le Parisien .
Un adolescent et un cycliste âgé de 50 ans ont été heurtés par le conducteur en fuite. Si le premier a été légèrement blessé, le second, retrouvé dans un état grave, est décédé à son arrivée à l’hôpital.
Le propriétaire de la voiture a essayé de fuir en montant sur un trottoir, sur le cours Emile-Zola, en centre-ville. D’après Lyon Mag , il conduisait une Range Rover à vive allure. Poursuivi sur plusieurs kilomètres, il a été interpellé par les policiers avec deux autres passagers dans le quartier de la Duchère à Lyon. Tous les occupants du véhicule ont été placés en garde à vue.
Deux agents de police ont également été blessés lors de l’interpellation, selon Le Parisien.
  1. Flash Actuhttp://www.lefigaro.fr/flash-actu/

mardi 11 septembre 2018

Ain: 2 enfants retrouvés morts

Deux petites filles ont été retrouvées sans vie cet après-midi près de leur mère inconsciente, à leur domicile de Saint-Genis-Pouilly (Ain), et un troisième enfant a été hospitalisé, selon le parquet de Bourg-en-Bresse. "Les circonstances du drame ne sont pas encore connues et nous n'avons pas pour l'instant de certitude sur le rôle de la mère, qui a été prise en charge par les secours", a indiqué cette source à l'AFP. "On peut supposer qu'elle a fait une tentative de suicide mais ce n'est qu'une hypothèse à ce stade", a ajouté le parquet.
Les deux fillettes décédées seraient âgés de 2 et 6 ans. La macabre découverte s'est produite dans un quartier résidentiel tranquille de cette commune du pays de Gex, frontalier avec la Suisse. Agé d'une dizaine d'années, le troisième enfant, a été transporté "dans un état grave" par hélicoptère au Centre hospitalier de Genève. Le médecin légiste était attendu sur place en début de soirée. L'enquête a été confiée à la section de recherche de Lyon.
  1. Flash Actu http://www.lefigaro.fr/flash-actu/

dimanche 2 septembre 2018

Triple meurtre ce dimanche matin sur la Côte d'Azur, un suspect interpellé

Terrible drame familial ce dimanche matin sur la Côte d'Azur. Un homme a été appréhendé par la police après un triple meurtre au Cannet, dans les Alpes-Maritimes.


Ce dimanche matin vers 10 heures, un trentenaire aurait tué à coups de couteau son père, sa mère et sa sœur cadette âgée de 21 ans.

Les faits se seraient déroulés boulevard Sadi-Carnot sur la commune du Cannet, à la limite de Cannes.

Il a été interpellé par les forces de sécurité et de police, actuellement nombreuses sur les lieux du drame. 

dimanche 26 août 2018

Gardanne : un policier trouvé mort à son poste

Un policier municipal a été trouvé mort hier matin dans les locaux de la police municipale
 de Gardanne. Aussitôt alertés, les sapeurs-pompiers de la caserne d'Aix-en-Provence ont
 envoyé des secours qui n'ont pu que constater sur place le décès de la victime, des suites
 de ses blessures, causées par une arme à feu - son arme de service.
Si, selon les premiers éléments de l'enquête, la thèse du suicide est envisagée,
 aucune autre hypothèse n'est exclue. Une autopsie était pratiquée hier après-midi,
 et de premières auditions chez les policiers municipaux étaient diligentées. 
La compagnie de gendarmerie comme la municipalité n'étaient pas en mesure 
hier de communiquer sur les circonstances de la tragédie.
L'homme, âgé entre 30 et 40 ans, serait resté plus tard que ses collègues vendredi soir 
après la fin de sa journée de service. C'est l'équipe du samedi matin, en prenant son poste, 
qui aurait découvert la victime.

vendredi 24 août 2018

Finistère: un boulanger tué devant chez lui

Un homme a été tué par balle et son épouse blessée jeudi peu après minuit à Plonévez-du-Faou (Finistère). Le couple a été pris pour cible à son domicile alors qu'il partait travailler, selon une source proche de l'enquête. Le tireur est activement recherché.
"C'était des gens qui ne posaient pas problème, totalement ordinaires, des gens qui travaillent bien", a déclaré le maire de Plonévez-du-Faou, Guy Rannou, qui s'est rendu sur place. Il a précisé que le femme de 25 ans gravement blessée "était hors de danger". Le compagnon, âgé de 44 ans, était boulanger à Quimper.
L'enquête a été confiée à la brigade de recherches de Châteaulin (Finistère). Une autopsie doit être réalisée ce vendredi, a précisé le parquet de Quimper. La justice estime que le couple n'a pas été ciblé par hasard. D'importants moyens sont mobilisés pour retrouver le tireur, rapporte Ouest-France.
Plonévez-du-Faou est une commune rurale d'environ 2.000 habitants, située dans le centre du département breton.

mercredi 22 août 2018

Warlaing : un agriculteur tué par une piqûre de frelon asiatique ?

hebergement d'image
*Un homme de 58 ans originaire de Warlaing, près de Douai, est décédé le 12 août dernier des suites d'une piqûre d'insecte. Il serait mort d'une piqûre de frelon asiatique, comme l'affirme La Voix du Nord qui a révélé l'information. Ce que n'est "pas en mesure de confirmer" la préfecture du Nord. 

Les autorités confirment en revanche que cet agriculteur a bien succombé à "un choc anaphylactique suite à une réaction allergique". Selon le quotidien régional, le quinquagénaire aurait été piqué à la cuisse le 10 août alors qu'il se trouvait au volant de sa voiture. Il aurait alors perdu connaissance et fini sa course dans un poteau. Un témoin qui lui a porté secours aurait remarqué "le pied gonflé" de la victime, et vu un frelon asiatique dans l'habitable du véhicule.


"Méconnaissable"


Quelques heures plus tard à l'hôpital de Valenciennes, la victime était "méconnaissable tant son corps avait gonflé" rapporte La Voix du Nord, qui cite la sous-préfecture de Douai. Le dard de l'insecte aurait été découvert dans la cuisse de l'agriculteur, et le frelon asiatique mort aurait été retrouvé dans sa voiture. L'homme est décédé deux jours après d'un choc anaphylactique

Si la piqûre du frelon asiatique est plus douloureuse que celle d’une guêpe ou d’une abeille, elle n'est pas plus dangereuse, indiquent les service de l'ARS (agence régionale de santé).

En cas de piqûre : lavez et désinfectez l'endroit où vous avez été piqué.

Si la piqûre a eu lieu sur la main, retirez bagues et bracelets. Attention, en cas de piqûres multiples, d’antécédent d’allergie au venin ou en cas de gêne respiratoire suite à la piqûre : appelez le 15 !


Douaihttps://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/douai

lundi 20 août 2018

Une enfant de 11 ans tuée, sa mère soupçonnée

Une enfant de 11 ans a été découverte ce matin tuée de plusieurs coups de couteau au domicile familial à Dampierre (Jura), sa mère, suspectée du meurtre, a été hospitalisée après s'être mutilée, a appris l'AFP auprès du parquet.
"A 7H30, l'aînée de la famille, âgée de 20 ans, selon ses déclarations, a entendu un cri très violent et, en se levant, est tombée nez à nez avec sa mère armée d'un couteau", a relaté à l'AFP le procureur de la République à Lons-le-Saunier, Jean-Luc Lennon. La jeune femme, également blessée par sa mère, a appelé les secours qui ont découvert dans une chambre à l'étage, l'enfant de 11 ans décédée de plusieurs coups de couteau. "Quatre plaies au niveau de la gorge, deux plaies à la nuque, une plaie au niveau du coeur et une plaie à la main", a détaillé le procureur.
La mère, née en 1972, a été trouvée au rez-de-chaussée, perdant beaucoup de sang après s'être tranché les veines. Elle a été conduite à l'hôpital de Besançon et "ses jours ne sont pas en danger a priori", a précisé M. Lennon. La quadragénaire, qui "serait infirmière", n'a pas encore pu être entendue. "L'hypothèse est une fragilité psychologique de la mère qui reste à confirmer par l'enquête", a avancé le procureur.
Les parents, en instance de divorce, étaient séparés et le père vit à Besançon avec un troisième enfant, un garçon dont l'âge n'a pas été précisé. La fille aînée a été hospitalisée, mais "son pronostic vital n'est pas engagé", selon M. Lennon. Le parquet de Lons-le-Saunier devrait se dessaisir de l'enquête, confiée à la brigade de recherches de Dole, au profit du parquet de Besançon, compétent en matière criminelle.
  1. Flash Actu http://www.lefigaro.fr/flash-actu/