vendredi 26 mai 2017

Un mort dans un accident de la route

Un nouveau drame de la route s’est joué jeudi matin sur les routes de Meuse.
Patrick Allard, un jeune homme de 21 ans habitant à Marville, circulait sur la RD 643 entre Montmédy et Marville dans le nord du département de la Meuse.
Pour des raisons qui restent à déterminer et selon les premiers éléments de l’enquête, le conducteur, seul à bord, aurait perdu le contrôle de son véhicule aux alentours d’1 h 30. Ce dernier est allé très violemment percuter un hangar en pierre.
Rapidement sur les lieux, les sapeurs-pompiers de Montmédy et de Stenay, commandés par le lieutenant Cyril Lesaine, ont procédé aux opérations de secours.
L’équipe du SMUR du centre hospitalier de Verdun s’est aussi rendue sur les lieux de l’accident.
La désincarcération de la victime, coincée dans l’habitacle, a duré près d’une demi-heure. Et malgré les efforts des sauveteurs, le jeune homme n’a pu être ranimé.
Comme c’est l’usage dans ce genre d’accident, des prélèvements sanguins ont été effectués sur la victime dans le but de rechercher la présence éventuelle de produits stupéfiants et/ou d’alcool.
L’intervention s’est terminée à 4 h 30.

Trois morts en 10 jours sur les routes de Meuse

Sur place également, les gendarmes de la brigade de Montmédy ont procédé aux constatations d’usage. Ils sont chargés de l’enquête qui devra déterminer les causes exactes de cet accident mortel.
La Meuse traverse une série noire concernant les accidents mortels de la circulation. En dix jours, le bilan s’élève à trois morts.
En effet, dimanche 14 mai, la passagère d’une moto a perdu la vie à Thierville. Le même jour, un cycliste est mort à Troyon après avoir été percuté par une voiture

  • Tags
  • Actualitéhttp://www.estrepublicain.fr/actualite

jeudi 25 mai 2017

Les cadavres d’un père et de ses deux fillettes découverts en contrebas d’un viaduc

L’homme se serait jeté volontairement dans le vide avec ses deux filles

Les corps d’un homme de 38 ans et de ses deux filles, âgées de 4 et 5 ans, ont été retrouvés mercredi soir en contrebas d’un viaduc de l’Essonne, a indiqué la police de ce département.
La macabre découverte a été faite par des promeneurs, mercredi vers 20 heures, au pied du viaduc des Fauvettes, un ouvrage haut de 34 mètres situé entre les communes de Gometz-le-Châtel et Bures-sur-Yvette, à une trentaine de kilomètres au sud de Paris.

La thèse du suicide privilégiée

"La thèse du père qui saute volontairement et entraîne ses enfants est privilégiée", a indiqué  la police de l’Essonne, en confirmant une information du Parisien.
Le père, qui vivait à Versailles, était séparé de la mère des deux filles, domiciliée à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine). L’enquête a été confiée au commissariat de Palaiseau
A La Unehttp://www.sudouest.fr/

Marseille : 4 morts dans un incendie dont un enfant de 6 ans

Terrible bilan dans un immeuble quartier Saint Julien : un enfant d’environ 6 ans, deux femmes d’environ 35 ans et une victime dont le sexe et l’âge n’a pas pu être déterminé. Ces quatre victimes ont été retrouvées dans les parties communes d'un immeuble

Drame à Saint Julien

Les marins pompiers sont appelés pour un feu d’appartement au 78 boulevard des Fauvettes, dans le 12ème arrondissement cette nuit vers 3 heures.
L'incendie est déclaré au rez-de-chaussée d’un immeuble 4 étages. De la fumée s’est propagée dans les parties communes de l’immeuble et la chaleur y est intense.

Une vingtaine de personnes sont rapidement évacuées et mises en sécurité par les marins-pompiers.
Mais quatre victimes sont retrouvées dans l’incendie et déclarées décédées : deux femmes d’environ 35 ans, un enfant d’environ 6 ans. Le sexe et l’âge de la 4ème victime n’a pas pu être déterminé. Ces quatre victimes ont été retrouvées dans les parties communes de l’immeuble.

Les marins-pompiers prennent également en charge une personne brûlée à 70% (transportée à l’hôpital Conception), deux personnes légèrement intoxiquées par les fumées (transportées à l’hôpital Saint Marguerite) et une personne choquée.

Trois marins-pompiers parmi les premiers intervenants subissent un coup de chaleur dû à l’intensité du sinistre, sans gravité.
Cette intervention a mobilisé 20 engins et 70 marins-pompiers


Les conseils de sécurité

Le drame aurait pu être évité cette nuit, et les pompiers rappellent des consignes de sécurité à suivre en cas de feu dans un immeuble d’habitation. Si les parties communes sont enfumées :
- Se confiner à l’intérieur de l’appartement
- Calfeutrer toutes les ouvertures
- Se signaler aux services de secours en se mettant à la fenêtre  


  1. Marseillehttp://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/metropole-aix-marseille/marseille

mercredi 24 mai 2017

Le corps d'un bébé mort étouffé découvert dans un pré

Dimanche, le corps sans vie d'un bébé a été découvert dans un pré jouxtant celui sur lequel un groupe de gens du voyage s'était installé, hameau de La Côte à Viry. Les résultats de l’autopsie ont révélé que l’enfant est décédé des suites d’un étouffement
Dimanche, le corps sans vie d'un bébé a été découvert dans un pré jouxtant celui sur lequel un groupe de gens du voyage s'était installé, au hameau de La Côte à Viry, en Haute-Savoie.
Le campement comptant une quarantaine de caravanes était illicitement installé là depuis le 14 mai dernier. C'est le pasteur de la communauté qui avait signalé la présence du petit corps dans le champ voisin, raconte Le Dauphiné Libéré.

Né à terme et viable

L'autopsie du petit corps a révélé que l'enfant était à terme, né vivant et viable, en bonne santé. Un syndrome asphyxique est à l'origine de la mort, levant les doutes quant à une naissance mort-né. 
L'enquête se poursuit pour identifier la mère de l'enfant mais le lien avec le camp des gens du voyage est désormais établi, selon le procureur de la République. 
Faits diversFaits divershttp://www.dna.fr/faits-divers

Un jeune migrant encore retrouvé électrocuté dans un train

Le corps d'un jeune migrant a été découvert mardi soir aux alentours de 22 heures dans le local technique d'un train à la gare de triage de Cannes-La Bocca.
Ce sont des employés de la SNCF qui effectuaient des vérifications avant de faire repartir le train qui ont fait la macabre découverte.
Il y a quelques jours à peine, samedi dernier, c'est un jeune malien de 30 ans qui avait perdu la vie dans des conditions similaires, au même endroit
                                     
  • Faits-Divers           http://www.nicematin.com/sujet/faits-divers
  • Drame routier de Frontignan : quatre membres d'une même famille tués

    U ne petite fille âgée de deux mois, sa maman et son papa, âgés de 39 ans et 32 ans, ainsi que sa grand-mère âgée de 66 ans, ont perdu la vie, ce lundi 22 mai, sur la route départementale 612, entre Sète et Frontignan.
    Une famille d'origine chinoise, installée à Sète depuis plusieurs années, et tenancière d'un restaurant asiatique, rue Frédéric-Mistral, a été décimée dans le drame routier qui s'est déroulé lundi 22 mai, en fin d'après-midi, sur la RD 612 entre Sète et Frontignan.
    papa, la maman, leur nourrisson de 2 mois et la grand-mère tués
    Une voiture et un poids lourd sont entrés en collision sur cet axe particulièrement fréquenté. Dans l'automobile, se trouvaient les six membres de la même famille. Le papa (32 ans), au volant au moment du choc, la maman (39 ans), leur petite-fille, un nourrisson âgée de 2 mois et la grand-mère, en vacances à Sète, sont décédés.

    Le garçon de 3 ans et son oncle toujours en état d'urgence absolue

    Les deux autres occupants du véhicule, l'autre enfant du couple, un garçon âgé de 3 ans, et son oncle (43 ans), avaient été héliportés en état d'urgence absolue à Montpellier. Ce mardi, leur pronostic vital était toujours engagé. Le garçon souffrirait de multiples fractures et devait subir une intervention neurochirurgicale. 

    La voiture de la famille se serait déportée sur la voie de circulation inverse

    Le chauffeur du poids lourd, un homme de 45 ans et la conductrice de la seconde voiture qui a percuté le camion par l'arrière, âgée de
    50 ans, ont été légèrement blessés. L'enquête confiée aux enquêteurs du commissariat de Sète-Frontignan doit désormais déterminer les circonstances dans lesquelles s'est nouée cette tragédie.

    Selon les tous premiers éléments, la voiture de la famille circulant dans le sens Frontignan-Sète se serait déportée sur la voie inverse de circulation, allant percuter le poids lourd arrivant lui de la direction Sète. Les tests d'alcoolémie pratiqués sur le chauffeur routier se sont avérés négatifs.

    Frontignanhttp://www.midilibre.fr/herault/frontignan/

    mardi 23 mai 2017

    Attentat de Manchester: ce qu'il faut retenir de la revendication de Daesh

    Attentat à Manchester: "'Bang', le silence, puis des cris"

    Attentat à Manchester : au moins 22 morts

    Un attentat a fait au moins 22 morts et une soixantaine de blessés lundi soir à l’issue d’un concert d’Ariana Grande dans la salle Arena à Manchester, dans le nord-ouest de l’Angleterre.

    Ce que nous savons
    --> Une explosion a retenti lundi soir à 22h33 (23h33 heure française) dans le hall d'une salle de spectacle de Manchester en Angleterre.
    --> De nombreux jeunes et adolescents étaient venus assister au concert de la chanteuse américaine Ariana Grande et ils sortaient de la salle quand l'explosion s'est produite.
    --> Un nouveau bilan fait état de 22 morts, dont des enfants, et une soixantaine de blessés.
    --> L'auteur de l'attaque, qui aurait agi seul, est mort en faisant exploser un engin.
    --> La piste terroriste est confirmée. Theresa May a dénoncé "une épouvantable attaque terroriste" et réunit un cabinet de crise mardi matin.


    8 h 05 : Ian Hopkins, le patron de la police de Manchester, vient de s'exprimer.
    "Nous pensons que cette attaque a été menée par un agresseur solitaire. Il est difficile de dire s'il agissait seul ou dans le cadre d'un réseau. Nous pensons qu'il portait un engin explosif improvisé".
    L’auteur de l’attentat est mort en faisant exploser l'engin.
    "Il y a malheureusement des enfants parmi les morts", indique le chef de police de Manchester. Il y a également une soixantaine de blessés.
    Les blessés sont traités dans huit hôpitaux.
    "Il reste un cordon sanitaire autour du lieu de l'incident. La gare restera fermée pendant que la police scientifique fait son travail".
    Ian Hopkins a également confirmé la piste terroriste. L'enquête se poursuit. Des officiers armés vont participer à cette opération.
    La police incite les citoyens à l'informer sur toute activité suspecte.
    8 h : On dénombre désormais 22 morts et 59 blessés dans l'attaque, indique la police de Manchester citée par The Guardian.
    7 h 58 : Les ministres du gouvernement français réagissent à l'attaque de Manchester ce matin sur Twitter.

    7 h 44 : La chanteuse Ariana Grande, qui devait se produire à Paris le 7 juin prochain, interrompt sa tournée après l'attentat de Manchester.
    7 h 35 : Les réactions politiques internationales se multiplient ce mardi matin après l'attaque qui a fait au moins 19 morts à Manchester.
    Le Premier ministre britannique Justin Trudeau, le maire de Londres Sadiq Khan se sont notamment exprimés sur Twitter.
    ntat à Manchester : au moins 22

    lundi 22 mai 2017

    Haute-Saône : quatre morts dans un choc frontal

    Un terrible accident de la circulation s’est produit à 19 h 40 ce dimanche soir en Haute-Saône, entre Vesoul et Luxeuil. Deux voitures sont entrées en collision sur la RN 57 à hauteur de Brotte-lès-Luxeuil.
    Le bilan de ce choc frontal est dramatique : les trois occupants d’une BMW, qui roulaient semble-t-il en direction de Vesoul, ont trouvé la mort. Il s’agirait, au moins pour deux d'entre eux, d’habitants des environs de Luxeuil. Le conducteur, âgé de 26 ans, a perdu le contrôle de son véhicule dans une courbe pour une raison qui reste à déterminer. Les deux autres victimes sont des jeunes hommes, dont l'un est âgé de 28 ans.
    Dans l’autre véhicule impliqué, une Peugeot 308, qui arrivait en face, sur la Nationale, en venant d'une route secondaire, on dénombre un mort et deux blessés dans un état grave. Ces derniers ont été pris en charge par hélicoptère en vue d’être hospitalisés à Besançon. La personne qui est décédée est une mère de famille de 49 ans. Les autres occupants du véhicule sont le père, âgé de 54 ans, et leur fils de 23 ans. Ils sont aussi domiciliés à proximité des lieux de l'accident.
    Une trentaine de pompiers venus de Luxeuil et de Vesoul ont été engagés pour tenter de venir en aide aux victimes, ainsi que des équipes des SMUR de Luxeuil, Lure et Vesoul. La nationale a été coupée durant les opérations de secours. A 22 h 30, elle n'était toujours pas réouverte.
    Une enquête de gendarmerie a été ouverte afin d’établir les circonstances exactes de l’accident.
       


    dimanche 21 mai 2017

    Cher: mort d'un pompier volontaire

    Un pompier volontaire a trouvé la mort samedi soir dans le Cher lors d'un accident de la circulation alors qu'il se rendait avec des collègues pour une intervention.
    Les sapeurs-pompiers du Centre de Secours de La-Chapelle-d'Angillon (Cher) étaient en route à bord d'un Fourgon-Pompe-Tonne (FPT) afin d'éteindre un feu de cuisine dans une habitation. Selon les premières constatations, le conducteur du FTP, en traversant la commune d'Yvoi-le-Pré, a dépassé un engin agricole et perdu le contrôle de son véhicule avant de se coucher dans un champ.
    Parmi les quatre pompiers volontaires qui se trouvaient à bord, le conducteur, âgé de 60 ans, est mort, un autre a été blessé. Les deux autres pompiers, dont le fils du conducteur, sont indemnes. Profondément choqués, ils ont été transportés au centre hospitalier de Bourges.
    1. Flash Actuhttp://www.lefigaro.fr/flash-actu/index.php

    La passagère grièvement blessée dans un accident sur l'A50 vendredi est décédée

    L'accident était survenue dans la nuit de vendredi à aujourd'hui.
    Grièvement blessée dans un accident de circulation sur l'autoroute A 50 dans la nuit de vendredi à aujourd'hui, en arrêt cardio-respiratoire même à l'arrivée des secours, la passagère de la voiture retrouvée sur le toit à hauteur de La Cadière est finalement décédée ce samedi matin au centre hospitalier de Toulon - La Seyne.
    Par ailleurs, concernant l'autre accident sur l'A 50, dans lequel un motard a trouvé la mort sur la commune de Toulon, la cellule judiciaire de la CRS autoroutière Provence, en charge de l'enquête, lance un appel à témoins. Tout automobiliste qui a assisté à l'accident est invité à téléphoner au 04 94 14 89 17.
                                          
  • Faits-Divers            http://www.varmatin.com/sujet/faits-divers
  • samedi 20 mai 2017

    Une jeune femme décédée et trois blessés graves dans un accident à Saint-Rémy-de-Provence

    Un accident s'est produit ce matin à 8h sur la D 99 sur la commune de Saint-Rémy-de-Provence. Une jeune femme de 24 ans est décédée et les trois autres occupants de la voiture, qui a percuté un arbre, sont grièvement blessés. 
    Quatre jeunes gens, deux filles et deux garçons circulant en voiture ont percuté violemment un arbre sur la D99, ce samedi vers 8h, sur la commune de Saint-Rémy-de-Provence.
    Le choc a coûté la vie à une jeune femme de 24 ans. Les pompiers du SDIS 13 sont intervenus épaulés par deux hélicoptères pour évacuer les trois autres occupants du véhicule grièvement blessés : deux jeunes gens de 23 ans et une jeune fille de 20 ans. Ils sont en cours de transfert vers l'hôpital Nord et la Timone de Marseille
    Bouches-du-Rhônehttp://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone

    Un homme meurt dans l’incendie de son chalet

    Un homme de 93 ans est décédé vendredi vers 23 h dans l’incendie de son chalet, rue du Grempil à Oberhaslach. La victime qui vivait seule a été retrouvée au sous-sol de la maison. Les origines de l’incendie sont pour l’heure inconnues. La maison était chauffée notamment par un poêle à bois. D’importants moyens ont été déployés par les pompiers pour éteindre l’incendie qui a ravagé le chalet.

    Secteur de Molsheimhttp://www.dna.fr/edition-de-molsheim-schirmeck/secteur-de-molsheim

    Perpignan : un coup de feu lui brise le fémur en plein Vernet

    L 'affaire, qui remonte au 3 janvier 2014, vient d'être jugée à Perpignan.

    Fin de soirée, 3 janvier 2014. Un homme sort de l'association qu'il préside. D'une Seat Leone garée à deux mètres surgit un individu encagoulé. Il brandit un pistolet et fait feu à deux reprises. Le président s'écroule, le fémur brisé par une balle. L'agresseur remonte dans la Seat conduite par un deuxième individu. La voiture redémarre tranquillement et disparaît. À l'hôpital déjà, la victime désigne celui qu'elle pense être le tireur. Un homme du quartier avec lequel elle a eu un différend. Quelques jours plus tôt, le président a giflé un jeune qui l'a insulté. Ce dernier est alors allé s'en plaindre au suspect.

    rois ans après, l'affaire au tribunal

    "Une histoire de leadership sur le quartier", avait annoncé en liminaire le président, malgré les dénégations des deux parties… Après trois années, l'affaire passe enfin devant le tribunal. "C'est pour montrer qu'ils sont les plus forts dans le quartier qu'ils ont fait ça", tonne la victime.
    Mais le suspect en question clame son innocence, tout comme ses coprévenus mis en cause pour complicité : l'un pour avoir fourni l'arme, l'autre aurait conduit la Seat. Face aux quatre avocats de la défense, la victime perd peu à peu son sang-froid et en arrive à des confusions. Mes Vachet, Large, Poilpré et Roubaud l'assaillent de questions, des détails qui fâchent. Ils doivent attaquer très vite car il se trouve que le principal prévenu était sur écoutes dans le cadre d'une autre affaire et que certains dialogues avec ses coprévenus peuvent faire penser à la préparation du guet-apens.

    Relaxe pour les trois prévenus

    Et puis, il y a ces doublettes de plaques de Seat découvertes chez celui accusé d'être le chauffeur. Mais aucune preuve formelle n'est amenée. Le tribunal ne peut qu'analyser les faits, les trois juges se concertent et annoncent leur décision : relaxe pour les trois prévenus.
    (SOURCE : L'INDEPENDANT)
    Justicehttp://www.midilibre.fr/societe/justice/