mercredi 23 juillet 2014

Accident dans l'Aube : marche blanche jeudi en mémoire des 6 victimes

Originaires de Seine-et-Marne, cinq enfants âgés de 12 à 14 ans et demi, et un homme de 29 ans ont perdu la vie mardi après-midi dans la collision entre un minibus et un poids lourd à Courteranges, près de Troyes (Aube)
Le bilan de l'accident, qui a aussi fait trois blessés par les passagers du minibus, a été une nouvelle fois corrigé ce mercredi par le procureur de la République de Troyes, Alex Perrin. «Après vérification avec les services de la mairie de Nangis, on avait le bon nom mais pas la bonne date de naissance», explique M. Perrin à l'AFP. Selon le procureur, les cinq petites victimes sont trois filles et deux garçons. La sixième victime est un animateur, qui conduisait le minibus.

Les trois autres passagers restent hospitalisés à Troyes. Selon le directeur de l'établissement, interrogé par BFM-TV, «leur état de
n'est pas très inquiétant sur le plan physique». Il s'agit de deux adolescents de 12 et 14 ans et d'une animatrice de 21 ans. Les trois blessés souffrent de fractures, contusions et de coupures suite au choc, des blessures bénignes. «Les contusions laissent penser qu'ils portaient des ceintures de sécurité, souligne encore le directeur de l'hôpital. Les ceintures ont dû compresser les blessés mais aussi leur sauver la vie. Il faudra du temps pour qu'ils se remettent psycologiquement du choc.»

Les corps des six victimes devaient être rapatriés en Seine-et-Marne dans l'après-midi. Un premier fourgon mortuaire abritant une des victimes de l'accident est parti vers 15 heures du funérarium de Lavau (Aube). Quelques minutes après, un deuxième fourgon est entré dans l'enceinte du funérarium pour prendre en charge un autre corps.

Nangis sous le choc

Nangis, 8 000 habitants, s'est réveillée sous le choc ce mercredi matin. Sur la place du
, toutes les conversations tournaient autour de l'accident. Une cellule psychologique a été mise en place à la mairie où seront affichées dans la journée des portraits-photos des jeunes victimes. L'église est ouverte pour le recueillement. De retour de son lieu de vacances, le maire Michel Billout est arrivé dans l'après-midi dans sa commune traumatisée. La Secrétaire d'Etat à la Famille, Laurence Rossignol, est également sur place.

Une grande marche blanche en mémoire aux victimes est prévue jeudi soir à 18h45 au départ de la salle des fêtes.

«Les ceintures ont dû compresser les blessés, mais aussi leur sauver la vie»

Le minibus dans lequel se trouvaient sept enfants et deux adultes originaires de Nangis (Seine-et-marne) a heurté mardi vers 15 heures un poids lourd en se déportant, pour une raison inconnue, sur la voie opposée de la route départementale 619. Le groupe rentrait d'une excursion au Lac d'Orient, à une heure et demie de route de Nangis.

Le test d'alcoolémie pratiqué mardi après l'accident sur le conducteur du poids lourd s'est révélé négatif, a déclaré M. Perrin. «Très choqué et légèrement blessé», il a été hospitalisé lui aussi à Troyes. Il devrait être entendu «dans les 48 heures» a annoncé le magistrat, en précisant que ce dernier avait été entendu une première fois sur les lieux de l'accident. «On n'est pas sur une audition totalement complète, qui reste à faire».

Interrogé par BFMTV, l'employeur du conducteur de camion évoque quant à lui un «grand état de détresse» et sa «solidarité envers les familles». «Cela a été un choc énorme pour moi, je ne suis toujours pas remis», a-t-il encore indiqué, précisant au passage que le conducteur avait pris conscience de la gravité de l'accident.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/accident-sur-l-a54-une-adolescente-tuee-et-plusieurs-blesses-23-07-2014-4022349.php

Pronostic vital engagé pour la joggeuse percutée par le train des Pignes à Puget-Théniers

Elle faisait son jogging, écouteurs sur les oreilles, et n'aurait pas entendu le train des Pignes arriver... Une femme a été percutée ce mardi matin sur un passage à niveau à Puget-Théniers.
La joggeuse, une Mentonnaise âgée de 42 ans, est dans un état très grave. Elle a été transportée à l'hôpital de Nice par hélicoptère. Mardi soir soir, son état était critique avec un pronostic vital engagé.
L'accident s'est produit vers 9h45, au niveau d'un passage à niveau proche de la gare de Puget-Théniers.
Barrières fermées
Selon les premières informations, la victime faisait son jogging, écouteurs sur les oreilles. Le train Des Pignes venait quant à lui de quitter la gare en direction de Nice.
La joggeuse aurait traversé alors que les barrières étaient fermées. Elle n'aurait pas entendu non-plus le signal sonore signalant l'arrivée de la rame.
Une enquête a été confiée à la gendarmerie de Puget-Théniers.
Trafic interrompu
La circulation du Train des Pignes a été interrompue après l'accident. Elle devait reprendre après 14h30.
Série noire
La série noire continue pour les Chemins de Fer de Provence. En février dernier, "le train des vallées", qui relie Nice à Digne-les-Bains, avait déraillé à Annot dans les Alpes-de-Haute-Provence. L'accident avait fait deux morts et provoqué l'arrêt de la liaison ferroviaire pendant de longues semaines.

http://www.nicematin.com/puget-theniers/pronostic-vital-engage-pour-la-joggeuse-percutee-par-le-train-des-pignes-a-puget-then.1833687.html

Ain. Saint-Just : une marche de soutien à la famille Cicérale

Un millier de personnes ont défilé mardi soir dans le petit village de Saint-Just, dans l’Ain, pour rendre un nouvel hommage à Kim, Lou et Dan, les trois enfants âgés de 8, 11 et 16 ans, de la famille Cicerale, décédés le 15 juillet dernier dans l’incendie qui a détruit leur maison. En tête du cortège, les parents et la sœur des trois jeunes victimes portaient un tee-shirt à leur effigie. Trois colombes et de nombreux ballons blancs ont été envoyés dans le ciel

http://www.leprogres.fr/ain/2014/07/22/saint-just-une-marche-de-soutien-a-la-famille-cicerale

mardi 22 juillet 2014

Bernard Cazeneuve, Frédéric Cuvillier et François Baroin à la chapelle ardente

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve et Frédéric Cuvillier, sercrétaire d’Etat chargé des transports, sont arrivés sur les lieux du drame à Courteranges.

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur

"Nous sommes venus dire aux services de secours nos remerciements et notre gratitude.
Lorsqu'on est ainsi mobilisé sur un tel accident, c'est aussi une tragédie pour les sauveteurs.
Ce déplacement, nous le faisons ensemble, Frédéric Cuvillier (secrétaire d'Etat aux transports, ndlr) et moi car nous sommes aussi en charge de la sécurité des transports.
Nous venons dire ensemble notre tristesse et notre solidarité."

Frédéric Cuvillier, secrétaire d'Etat aux transports

"Les mots sont impossibles pour exprimer la douleur qui est la nôtre.
Nos pensées vont aux familles de ces enfants dont la vie a été fauchée.
Je pense à toutes celles et tous ceux qui sont impliqués dans cet accident."

François Baroin, député maire de Troyes

François Baroin s’est rendu à Lavau, à la chapelle ardente.
"Je suis venu car c'est le moins que l'on puisse faire devant un tel drame qui n'a pas de mot.
Cinq jeunes, c'est terrible. On est du côté des familles. On pense à l'immense épreuve du trajet des familles venant de Nangis à Troyes.
Devant un tel désespoir, notre présence est un minimum pour partager leur deuil.
Pas une famille ne se sent pas concernée.
Je me rapelle aussi Ziyad et Karim (découverts noyés mercredi dernier dans un bras de Seine à Troyes, NDLR). Toutes les familles auboises sont solidaires de celles qui depuis une semaine vivent des épreuves indicibles

http://www.lest-eclair.fr/faits-divers-justice/bernard-cazeneuve-frederic-cuvillier-et-francois-baroin-ia0b0n256981

Sequedin : un homme tué par son voisin avec une fourche

Vendredi après 23h30, un conflit de voisinage a tourné au drame. Un homme de 49 ans a pénétré chez son voisin avec une fourche. Après avoir blessé la femme de ce dernier, il a tué le voisin de 59 ans.
Selon une information dévoilée par La Voix du Nord, rue du Docteur Calmette à Sequedin, un voisin a été attaqué à coups de fourche. Visiblement, dans ce quartier calme, le conflit entre les deux hommes durait depuis plusieurs années, sans que l'on sache précisément pourquoi. Mais ce vendredi soir, un élément a du énerver le suspect au point qu'il pénètre dans la maison de son voisin et le tue à coups de fourche.

Le voisinage était sous le choc vendredi. L'enquête menée par la Sûreté urbaine de Lille devra déterminer le mobile et les circonstances exactes du drame.


http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/2014/07/22/sequedin-un-homme-tue-par-son-voisin-avec-une-fourche-521015.html

Paris : chute mortelle à la Cité de la mode

Un homme dont l’âge n’a pas été précisé a fait une chute mortelle dans la nuit de samedi à dimanche à la Cité de la mode et du design, dans le XIIIe arrondissement à . La victime, « complètement désinhibée par l’alcool », aurait enjambé un garde-fou et serait tombée en contrebas dans la Seine, indique une source policière, confirmant une information de « Metronews ».
 Ce sont des clients de la Cité de la mode, établissement qui abrite plusieurs bars-clubs dont le Wanderlust et le Nüba, qui ont donné l’alerte. Le corps sans vie a été repêché quelques minutes plus tard par la brigade fluviale.

Une
est en pour déterminer les causes exactes du drame « mais la piste accidentelle ne fait guère de doute », précise la même source policière.

Ce n’est pas la première chute mortelle à la Cité de la mode. En 2012 déjà, une cliente du Wanderlust avait été mise en examen après avoir poussé un ami dans la Seine. Malgré une intervention rapide de la brigade fluviale, le jeune homme, âgé de 20 ans, n’avait pas pu être sauvé. Victime d’une hydrocution, il était décédé à l’hôpital trois heures après.

Le drame s’était joué en pleine nuit sur la terrasse du Wanderlust. Accompagnées d’un groupe d’amis, la pousseuse et sa victime s’étaient rendues dans ce lieu prisé des noctambules pour une soirée très arrosée. Vers 2 heures du matin, le jeune homme se serait hissé sur la barrière qui entoure la terrasse du Wanderlust pour uriner dans le fleuve. C’est à ce moment qu’il a été poussé.
 http://www.leparisien.fr/faits-divers/isere-disparition-de-huit-speleologues-22-07-2014-4019465.php

Drame sur la RN106 : l’Alésien à l'origine de l'accident avait 2 g d’alcool

L 'analyse de sang pratiquée sur le conducteur de la BMW à l'origine du choc a révélé que celui-ci avait 2,01 g d'alcool dans le sang au moment du drame.
L'alcool est l'un des éléments en cause dans l'accident mortel survenu dans la nuit de jeudi à vendredi, sur la RN106, entre Nîmes et Alès. L'analyse de sang pratiquée sur le conducteur de la BMW à l'origine du choc a révélé que celui-ci avait 2,01 g d'alcool dans le sang au moment du drame.
Vers 1 heure du matin, à hauteur de Sauzet, un Alésien de 22 ans venait de dépasser un véhicule lorsqu'il s'est brusquement rabattu sur la droite, heurtant la Renault Clio que conduisait Marie-Christine Marino. Cette dernière, âgée de 60 ans et médecin à Brouzet-lès-Alès, devait succomber à ses blessures. Ses deux passagères ont également été atteintes. L'une, âgée de 55 ans, très grièvement. L'autre, la nièce de la conductrice décédée, plus légèrement.
Le jeune Alésien devait être présenté ce lundi matin devant le tribunal correctionnel de Nîmes. Une information judiciaire est ouverte pour éclaircir davantage les circonstances de cet accident.

http://www.midilibre.fr//2014/07/21/accident-mortel-sur-la-rn-106-l-alesien-avait-2-g-d-alcool,1027792.php

P.-O. : ensevelis dans une tranchée à Pia, un mort un blessé grave

Un ouvrier de 25 ans et son patron ont été ensevelis, lundi après-midi, dans une tranchée qu'ils étaient en train de creuser à Pia (P.-O.). L'un a trouvé la mort, l'autre est grièvement blessé.
Selon une information diffusée sur le site Lindependant.fr, deux ouvriers qui creusaient une tranchée, lundi après-midi à Pia (P.-O.) ont été ensevelis. Toujours selon nos confrères, un ouvrier de 25 ans est décédé alors que son patron âgé de 35 ans a été dirigé vers l'Hôpital de Perpignan dans un état critique. Les gendarmes enquêtent pour pour déterminer les circonstances du drame.

http://www.midilibre.fr//2014/07/21/p-o-ensevelis-dans-une-tranchee-a-pia-un-mort-un-blesse-grave,1027957.php

lundi 21 juillet 2014

Mont-de-Marsan : le touriste normand se serait vraisemblablement suicidé

Le touriste normand de 40 ans, disparu depuis vendredi à bord de sa Renault Safrane bleu marine, a été retrouvé mort sur la commune de Mazerolles.
 
Selon les premières constatations de la police qui avait lancé un appel à témoin et un avis de recherche ce lundi matin, l'homme aurait très vraisemblablement mis fin à ses jours.
En effet, "aucun élément n'indique que sa mort serait la conséquence d'un acte délictuel ou criminel", a expliqué le commissariat de Mont-de-Marsan.

http://www.sudouest.fr/unes/faits-divers/

Accident mortel au Chambon-sur-Lignon

Ce lundi 21 juillet 2014, peu avant 7 heures, un conducteur a trouvé la mort sur le CD103 au Chambon-sur-Lignon, au lieu-dit "Le Monastier".
Pour une raison encore indéterminée, il a fait une sortie de route. Sa voiture est venue percuter un pylône en béton dans le sens opposé de circulation sur la route de Sainte-Agrève, entre Tence et Le Chambon-sur-Lignon.


Des prélèvements sanguins réalisés
Selon les services de gendarmerie, alors que le conducteur circulait sur une portion de route rectiligne, il a, pour des raisons inconnues, dévié de son axe avant de traverser la voie opposée pour finalement s'encastrer dans un pylône en béton.
Des prélèvements sanguins ont été réalisés mais il est bien trop tôt pour connaître les résultats de ces dépistages. Quant à la vitesse, elle sera difficile à évaluer et la gendarmerie rappelle que ces estimations sont toujours à prendre avec beaucoup de relativité car la fiabilité n'est pas garantie.


Déjà le deuxième accident mortel au Chambon
Incarcéré dans l'habitacle, l'homme de 41 ans est mort des suites de ses blessures peu de temps après, à bord de son véhicule. Les secours n'ont rien pu faire. Les gendarmes sont désormais chargés de déterminer les causes exactes de l'accident.
Il s'agit déjà du deuxième accident mortel de l'année au Chambon-sur-Lignon, après le décès d'un jeune homme de 19 ans au lieu-dit "Le Flachet" sur la même commune, en avril dernier (
lire).


Le bilan des huit victimes de la route
Ce drame porte désormais à huit le nombre de morts sur les routes altiligériennes depuis janvier dernier, répartis en cinq accidents. Six hommes et deux femmes ont perdu la vie, la moyenne d'âge de ces victimes est de 42 ans, sachant qu'un couple de retraités fausse légèrement cette moyenne car sur les huit victimes, cinq avaient moins de 30 ans.

.......... la suite sur ce lien........  http://www.zoomdici.fr/accueil/accueil.php
Le personnel et les résidents du foyer Adoma à Strasbourg sont sous le choc après le drame qui s'est joué dans leurs murs hier matin. L'un des occupants, un homme de 70 ans, aurait tué d'un coup de fusil une infirmière. Il s'est rendu à la police et est actuellement toujours en garde à vue.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/alsace/2014/07/21/une-auxiliaire-de-vie-tuee-par-un-homme-age-de-70-ans-strasbourg-520407.html

Disparition d'Alain Sossai : son corps retrouvé dans un bois

Dimanche matin, le corps sans vie d’Alain Sossai a été retrouvé dans un bois de Bézu-Saint-Germain, à proximité du domicile de son frère. Celui-ci l’avait recueilli chez lui depuis quelques jours, suite à l’incendie de sa chambre d’hôtel dans le Val-de-Marne.
Dans la matinée du 11 juillet, il était parti sans ses papiers, sans son portable. Inquiète, sa famille avait aussitôt entamé des recherches.
C’est sa belle-sœur qui a découvert le corps. La brigade de gendarmerie de Château-Thierry, la brigade de recherche et deux techniciens d’investigation criminelle de Laon se sont rendus sur place.


http://www.lunion.presse.fr/accueil/disparition-d-alain-sossai-son-corps-retrouve-dans-un-bois-ia0b0n381129

dimanche 20 juillet 2014

HAUTE-LOIRE. Le tracteur se retourne : un agriculteur gravement blessé

Un agriculteur de 56 ans a été gravement blessé, à 1h45 dans la nuit de samedi à dimanche, après que son tracteur se soit retourné sur une route communale de Léotoing dans le Brivadois.
L’accident s’est produit près du village de «Tourrette» dans des circonstances qui restent à préciser. Le quinquagénaire a été désincarcéré de son tracteur immobilisé sur le toit. Médicalisé par le Smur de Brioude, il a été hospitalisé à Issoire.

http://www.leprogres.fr/haute-loire/2014/07/20/le-tracteur-se-retourne-un-agriculteur-gravement-blesse

Suicide sur la voie ferrée. Trafic interrompu entre Paris et Le Mans

La circulation des trains a cessé depuis 17 h.

On ignore encore les circonstances précises du drame qui s'est déroulé à 17h10 sur la ligne Paris-Brest. En revanche, on sait que c'est un suicide qui est à l'origine de l'interruption de la circulation des trains entre Le Mans et Paris.
Cela a entraîné des retards pour dix TGV, retard estimé à trois heures. Quatre TGV ont été déroutés par Saint-Pierre des Corps à proximité de Tours.
Les pompiers sont intervenus un peu après 17 h sur la ligne SNCF à la hauteur de la ville d'Yvré-L'eveque où l'accident se se serait produit.

http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/sarthe/le-mans-72000#from-breadcrumb

4 alpinistes morts dans les Alpes

Quatre alpinistes ont perdu la vie samedi dans deux accidents de montagne dans les Alpes valaisannes, a annoncé la police du canton du Valais.
Un accident mortel est survenu samedi après-midi au Zinalrothorn, lors de la descente de la montagne par deux alpinistes, une Suissesse de 28 ans et un Allemand de 30 ans. Leur cordée a probablement été surprise par une grosse coulée de neige, qui les a emportés sur quelques centaines de mètres jusque sur le glacier du Trift. Les alpinistes ont été tués.
Quelques heures auparavant, en début de matinée samedi, une avalanche s'est déclenchée au-dessus du lac de Moiry, toujours dans le canton du Valais. Trois cordées de deux personnes effectuaient l'ascension des Pointes de Mourti par la face nord. L'avalanche a emporté les randonneurs et deux d'entre eux ont été tués. Il s'agit d'un Suisse de 50 ans et d'une Britannique de 40 ans, domiciliée dans le canton du Valais.